La plateforme de crowdfunding Kickstarter regorge de projets créatifs, audacieux. Ce mode de financement a permis à de nombreux produits de voir le jour : de la cosmétique au high-tech en passant par la mode avec par exemple les soins Bivouak, les chaussures Panafrica, ou encore le stabilisateur GoPro. Parmi ces projets, certains ont l’art de revisiter la vision d’un produit ancestral. Notre rédaction s’est arrêté sur WundrWatch, un concept allemand qui, certes veut habiller votre poignée, mais surtout réinterpréter la notion de temps. 

Portée par une devise intrigante « Laissez nous changer la façon dont vous consultez le temps », la StartUp allemande accouche d’un projet commun à première vue : une montre à l’esthétisme soigné, en accord avec les codes actuels de la mode et les exigences de notre rédaction. Malgré tout, il suffit de regarder le cadran avec insistance pour constater que ce dernier porte 24 chiffres. En un coup d’oeil vous apprécierez le temps avec une approximation de 5 minutes sur cette 24h-montre. L’aiguille effectue un seul tour de cadran par jour sans dissocier les célèbres AM & PM.

La jeune StartUp s’appuie sur un bracelet italien et un mouvement suisse pour proposer un produit complet au design réussi. Arborant un cadran clair ou sombre, elle s’équipe d’un bracelet en cuir ou nato afin de convenir à tous les poignets. Le changement de bracelet se fait aisément par un système coulissant permettant de varier les teintes selon vos tenues. Annonçant une résistance jusque 100 mètres et une autonomie de 46 mois, ce concept a su séduire le public car en moins de 24 h la moitié des fonds a déjà été menée sur la plateforme de financement.

Montre WundrWatch

WundrWatch shop

Porter un regard détendu sur le temps, prendre du recul dans un monde ou tout se veut précis et millimétré telle est l’ambition de WunderWatch. La StartUp réinvente la montre afin de rompre avec l’ère numérique parfois oppressante et dans l’espoir que vous cultiviez chaque moment de vie sans vous soucier des secondes qui s’écoulent.

Projet WunderWatch