Barbichette.fr

Facebook Twitter Instagram Rss App iPhone App Android
Art de Vivre / Mode

Lunettes : du design au prix d’usine ?

Vous êtes nombreux à me porter en héros lorsque je publie sur les réseaux des astuces pour se fournir en accessoires de qualité sans impacter votre porte-monnaie. Certes j’en rajoute un peu mais la vérité n’est pas loin 🙂 Désormais devenu le porte parole d’une mode abordable pour mes amis les hommes, je poursuis sur ma lancée avec la découverte d’un concept qui promettait de m’en mettre plein la vue. Suivez le guide si vous voulez de la lunette design à un prix abordable.

L’allié du porte-monnaie :

Dans un monde où la plupart des mutuelles complémentaires ne couvrent qu’une faible partie des frais, vous êtes souvent effrayés de découvrir le prix de vos montures et de vos verres. Oubliez cette sensation d’angoisse qui vous guette à l’approche de votre opticien car « l’usine à lunettes par polette » débarque. Sur un marché où la concurrence fait rage, la jeune marque s’appuye sur un slogan que je me suis permis de concevoir pour eux : « Restez tendance sans perdre de vue vos dépenses ». 

En s’appuyant sur un mode de distribution novateur qui consiste à vous mettre en relation directe avec l’atelier, la marque supprime les intermédiaires coûteux tels que le grossiste et le transporteur pour amener vos lunettes jusqu’à votre nez. Les montures et verres proviennent directement de leurs ateliers de production, il n’y a ni stock, ni intermédiaire aux marges élevées.

Avec un tel modèle économique, l’enseigne annonce les prix les plus bas du marché sans compromis sur la qualité. Ce concept permet une réduction de 80% sur les factures optiques habituelles en proposant des montures de 9,99€ à 49,99€ et des verres de 9,99€ à 89,99€.

Lunettes Polette

L'Usine à Lunettes

Lunettes Polette

Polo noeud papillon

Polo noeud papillon

Alors ces Lunettes ? – On est si bien chez polette ?

Oubliez les Gucci & les Dolce Gabbana que tout le monde porte sur les oreilles. En présentant des montures issues de leurs propres ateliers de production la maison s’affranchit du schéma traditionnel. Avec un choix de modèles nombreux et variés, l’objectif annoncé est de rendre accessible à tous des modèles de qualité et de style : classique ou excentrique, rétro ou vintage, de vue ou solaires … D’ailleurs certains modèles semblent rappeler les Garrett Leight venus de Californie. Une véritable satisfaction sur les montures avec des variétés en bois ou en métal.

Découvrez une palette de verres unifocaux et progressifs de qualité ainsi que des verres photochromiques pour tous les types de corrections. Tous les verres sont traités anti-reflets et anti-rayures, et certains possèdent d’importants indices d’amincissement nécessaires à toutes les fortes corrections. Le montage des verres sur montures est réalisé par des opticiens.

Look Masculin

Blog mode homme

Benjamin Jezequel Sweat

Poursuivant sa quête avant-gardiste, la marque propose désormais une E-polette pour protéger la cornée de notre jeune génération capable de cumuler 8 heures d’écran par jour et jusqu’à 150 coups d’oeil sur leur smartphone. Comme vous le savez la lumière artificielle et les rayonnements de la lumière bleue des écrans sont nocifs pour l’oeil. L’enseigne se propose de filtrer 40 % de cette lumière bleue pour protéger vos yeux et réduire les maux de tête, la fatigue oculaire ou les difficultés à l’endormissement. Il faudra débourser moins de 50 € pour s’offrir le luxe de ne plus subir les foudres de vos écrans.

Une légère concession

Bien conduit d’un point de vue marketing et porté par un nom très français, on pourrait croire à une production française. Il n’en n’est rien. Les produits sont fabriqués en Asie, ce qui impose un certain délai de livraison. Ne soyez pas pressés, il vous faudra patienter … mais tel est le prix à payer pour épargner votre porte monnaie.

Prenez un verre ou deux chez polette :

Polette, c’est un peu comme la fille que tout le monde convoite au lycée ou au boulot. Elle est cool, accessible, dispose de formes en accord avec nos standards actuels. Le seul défaut qu’on peut lui trouver c’est qu’elle a ses limites. En effet l’histoire semble éternellement se répéter pour nos amis du sexe masculin : c’est toujours l’homme qui paye le verre.

L’Usine à Lunettes

1 commentaire Lunettes : du design au prix d’usine ?

Laissez un commentaire