Barbichette.fr

Facebook Twitter Instagram Rss App iPhone App Android
Running / Sport

[Test] Courir avec Spotify Running

Nouvelle passion ou vieille habitude, la course à pied (ou running, pour être dans l’air du temps) s’est installée dans le paysage français. Et quelque part, quelqu’un a eu l’idée de mixer ce hobby avec la recherche d’innovations des plateformes de streaming. Le tout pour accoucher d’un concept : Spotify Running.

Deux grandes écoles de runners se déchirent sur le sujet : doit-on écouter de la musique en pratiquant notre sport favori ? Loin de nous l’envie de vous apporter une réponse tranchée, toujours est-il que les testeurs de Barbichette appartiennent aux accrocs du casque audio. Une catégorie dans laquelle vous entendrez, régulièrement, les coureurs se plaindre des difficultés à trouver des playlists inédites pour les sorties longues. Rassurez-vous, Spotify a pensé à vous ! Vraiment ?

Deux modes, deux ambiances

Spotify RunningDernière mise à jour de Spotify installée, nous nous empressons de jeter un œil au nouvel onglet de l’application.

« Commencez à courir et la musique s’adaptera à votre rythme », lance le header de la page fraichement ouverte. En scrollant un peu, nous nous retrouvons face à deux options : « Running Originals », des listes de lectures spécialement conçues pour la course à pied, au tempo modulable, et « Running Playlist », playlists variées elles aussi prévues pour s’adapter à votre rythme.

Bien, nous n’avons plus qu’à enfiler nos chaussures et découvrir si, enfin, nous ne pourrons plus jamais nous plaindre de manquer de musique.

Test 1 : « Running Original » — Epic

Condition du test : Samedi matin, 10.00. 13 km

Avis : Premier test de l’application. Lancement de la playlist. Une voix féminine nous invite : « Start running to detect tempo ». Bien. Nous débutons. « Tempo detected. 150 steps per minutes ». Runner régulier, ce rythme nous semble relativement exact (un coureur sachant courir courant à 140-155 pas par minute). La musique se lance. La légende de la playlist annonce une musique digne des meilleures scènes du cinéma. On ne peut pas dire que l’effet soit raté, au contraire. En quelques minutes, nous avons l’impression d’être en assaut guerrier, sur le champ de bataille de Braveheart, voire en pleine bataille contre des orques. Nous nous laissons surprendre par cette musique instrumentale aux accents Hollywoodiens, la caisse claire est, étonnamment, parfaitement calée sur notre foulée, et sonne dans notre oreille en même temps que notre pied droit sur la piste.

Jusqu’ici, une réussite. Mais nous sommes trop curieux pour en rester là. Tentons un instant quelques changements de foulées. Ralentissements et accélérations sur un bon kilomètre. Aucun signe du côté de l’application qui ronronne à 150. Première mauvaise surprise : le tempo ne s’adapte pas en cours de route. À gérer à la main, donc. Pas spécialement pratique, et nécessitant de bien se connaitre pour juger du tempo vers lequel changer. Au bout de 30 minutes de courses, la playlist s’arrête. Nous repassons à nos playlists habituelles.

Spotify-running-blissed-outTest 2 : « Running Original » — Blissed Out

Condition du test : Mardi matin, 06.30. 5 km

Avis : deuxième test, dans des conditions différentes. 5 minutes après avoir entendu notre réveil sonner, nous chaussons nos Asics pour aller nous réveiller en même temps que la ville. Qui dit course matinale dit conditions différentes : il s’agit d’ouvrir les yeux en douceur. Nous nous optons donc pour une playlist « Pop and Indie », et l’autodétection du temps nous indique un 140 bpm, qui nous semble assez exact. Côté musique, l’ensemble est plutôt calme, de longues nappes aériennes peuplent cette playlist de 35 minutes et des poussières que nous n’avons pas le temps de terminer.

Test 3 : « Running Original » — Lock the Flow

Condition du test : Jeudi soir, 18.30. 10 km

Avis : Spotify nous lance sur un tempo de 160 bpm. Bien, nous le laissons faire. L’atmosphère musicale est quasiment le même que la playlist Blissed Out, grosse caisse en plus. L’impression générale est celle d’une chill-house/minimale qui irait beaucoup trop vite (le style avançant habituellement aux alentours de 125 bpm). Même en baissant à la main le tempo, l’impression ne nous quitte pas d’une musique trop rapide, et rappelant beaucoup trop les deux playlists déjà testées. Nous ne faisons pas de vieux os sur cette playlist.

Test 4 : « Running Playlists » — Panaché des playlists

Condition du test : Samedi matin, 11.30. 12 km

Avis : La deuxième partie des playlists running reprend le principe des célèbres Radios de Spotify. Nous laçons d’abord la sélection « Métal ». Ici, pas d’accélération des morceaux : dès que vous souhaitez faire bouger le BPM, c’est à une autre chanson que vous passez. Concrètement, nous partons sur un BPM de 150 avec Ensiferum. Voulant passer à 160, pas question que le morceau aille plus vite, Spotify nous propose plutôt une transition « fading » sur un morceau de Scar Symmetry. Nous sommes donc vraiment sur une playlist type radio, relativement classique, le choix du tempo en plus. Nous pouvons cependant saluer la playlist « métal » qui regorge de morceaux relativement pointus, amenant quelques découvertes à nos oreilles averties.
Nous passons un instant par la playlist Punk, Électronique, puis Hip-Hop. Même constatation que la playlist précédentes, et même conclusion. Quelques doutes cependant sur la sélection de morceaux « recommandés pour vous », qui n’a pas vraiment ciblé nos goûts.

Conclusion

Plus gadget que véritable révolution pour les coureurs adeptes du running en musique, la nouvelle option proposée par Spotify ne pâtira pas d’améliorations futures : adaptation du tempo en continu (au risque de manger toute la batterie ?), mais aussi des playlists plus travaillées pour la partie « Originals », ressemblant pour l’heure plus à des morceaux de démos composés sur un logiciel de création musicale (cela dit, peut-être la playlist de Tiestö est-elle différente, mais par pitié, ne nous demandez pas de la tester…).
Pas vraiment de valeur ajoutée, pour l’heure. On aurait tendance à écouter une seule fois les playlists « Originals » : passé l’effet de nouveauté, nous n’avons pas envie d’y retourner une seconde fois. Quant au « Running Playlists », la différence par rapport aux radios classiques n’est pas assez frappante pour valoir le détour. Quant au tempo, l’effet est intéressant, mais pas révolutionnaire pour un coureur habitué.

Spotify Running, on remet ça à ta prochaine mise à jour ?

Laissez un commentaire