Barbichette.fr

Facebook Twitter Instagram Rss App iPhone App Android
Running / Sport

Running : connaître votre type de foulée

Etes-vous pronateur, supinateur ou neutre ? Cette question est tout aussi vitale pour un runner que le fameux Goofy ou Regular pour les surfeurs ou skateboarders. Cantonnée jusque là à des chaussures universelles, je me suis perfectionné durant la saison estivale. Je tiens donc à souligner l’importance de bien connaître votre foulée pour faciliter vos sorties et réduire les risques de blessures.

Le marché des chaussures de courses dites « Running » est en pleine expansion. Difficile pour un novice de choisir une paire adaptée sans être bien conseillé. Si certains modèles s’annoncent universels comme les Kalenji KipRun SD que j’ai jugé confortables et accessibles malgré une légère rigidité, je me suis essayé à l’analyse de la foulée et du pied. Appréhender la position de son pied pendant la course c’est réduire les traumatismes, les douleurs et optimiser vos performances. Je suis intransigeant : optez pour le confort et non l’esthétisme.

Les types de foulée et de pieds :

Suivez mes conseils afin de connaître votre appui dans l’idée de vous orienter dans votre prochain achat. Si vous doutez encore, n’hésitez pas à vous faire épauler par les shops spécialisés, mais sachez qu’il existe 3 types de foulées :

Running Type de Foulée

  • Neutre ou Universelle :
    • Proportion : 50 %
    • Usure de la chaussure : milieu de l’avant du pied
    • Modèle de chaussure à acheter : universelle
  • Pronateur :
    • Promotion : 40 %
    • Usure de la chaussure : bord interne de l’avant du pied
    • Modèle de chaussure à acheter : pronatrice
  • Supinateur :
    • Proportion : 10 %
    • Usure de la chaussure : bord externe de l’avant du pied
    • Modèle de chaussure à acheter : supinatrice

Une semelle et des chaussettes adaptées :

Si votre budget est extensible, il est important d’ajouter à cette étude une analyse de votre pied afin d’associer à vos chaussures d’éventuelles semelles pour conforter votre stabilité. Il existe des pieds normaux, des plats ou des creux et une empreinte sur le sol en sortie de douche vous permettra de le savoir. Il s’avère que cette posture de pied est souvent à l’origine de votre foulée. Noter que les semelles utilisées pour le sport trouveront également place dans vos chaussures de ville.

Dernier conseil, pour éviter les frictions, optez pour des chaussettes sans couture voire même renforcées sur la zone du talon. Autre option, les chaussettes de compression favorisent le retour veineux.

Semelle de running

Semelle de running

Résultat après 100 kms de course :

Après découverte d’une course en pronation avec des pieds creux, mon choix s’est porté sur les Men’s Guide 9 de Saucony. La chaussure est stable, légère et assure un maintien en accord avec ma physionomie. Après 12 sorties, je ne note aucune douleur tendineuse ou articulaire. La sensibilité ressentie au niveau de l’interligne articulaire du genou n’est plus qu’un lointain souvenir.

Saucony Guide 9

Running Saucony Guide 9

Ne négligez pas vos chaussures :

Comme dans toute activité physique il est important d’appréhender le risque de blessures. Impacter votre organisme pourrait vous contraindre à lever le pied pendant plusieurs jours, semaines voire même mois pour ceux frappés par les intolérables tendinites (talons, chevilles, genoux, hanches).

Que vous pratiquiez le running régulièrement ou occasionnellement, ne négligez pas vos appuis et les potentielles répercussions tendineuses ou articulaires. N’hésitez pas à mettre la main à la poche pour vous offrir un équipement optimal tout en gardant à l’esprit que l’usure régulière vous imposera un changement quasi-annuel de votre paire.

Laissez un commentaire