Barbichette.fr

Facebook Twitter Instagram Rss App iPhone App Android
Art de Vivre / Mode

Portrait Masculin : Sélim Niederhoffer (coach en séduction)

Toucher sa langue avec son nez, c’est dur. Se lever à 6 heures et faire son jogging, ce n’est pas évident tous les jours. Mais définir Sélim Niederhoffer, coach en séduction, Youtubeur, écrivain, copywriter, ex-organisateur de soirées, blogueur et autres jobs secrets, c’est Mission Impossible.

Alors j’ai décidé de me concentrer uniquement sur la partie coaching en séduction pour la sortie de son ouvrage « Leçons de Séduction : 375 Secrets Pour Toutes les Faire Tomber », qui n’est pas un livre sur les croche-pieds, mais bel et bien un guide pratique par le Hitch français, l’expert en séduction Sélim Niederhoffer.

Ma Présentation 2.0

La Genèse

2.0, c’est déjà trop tard. Sélim Niederhoffer anime la communauté de la séduction, on est dans le 3.0 : le forum Artdeseduire est la plus grosse communauté d’entraide entre hommes en France.

Paternité, sexualité, drague évidemment, livres à lire, couple et idées de sorties : tout ce qui tracasse et anime l’homme est évoqué avec humour et élégance sur Artdeseduire.com, le site leader du coaching en séduction qui fête cette année ses 10 ans ! Bougies, gâteaux… et pin-up qui sortent du gâteau ?

Sélim n’est pas tombé dans le web quand il était petit : il était déjà trop vieux pour ça. Il a commencé son job de coach en séduction un peu par hasard, parce qu’il écrivait les textos de ses potes pour draguer au lycée… Puis il s’est mis à rédiger et corriger les profils de ses amis sur Meetic, puis Adopteunmec en 2007. Mais il avait un « vrai travail ». Il me dit ça en faisant les guillemets avec les doigts et en s’esclaffant à l’évocation de sa courte carrière corporate qu’il a quittée dès qu’il a pu : il était bien plus doué pour trouver des punchlines sur Word que pour négocier dans une usine sur fichiers Excel…

Un jour, une rencontre

Ses débuts dans le 2.0 ? Avec des mecs qu’il admirait et qu’il lisait en ligne : le blog ra7or, un des premiers blogs masculins, (les ringards de 2006 si vous voulez), avec 6 identités bien définies. A la fin de l’aventure ra7or, Sélim a continué avec le lancement de son blog perso et a plongé dans le coaching en séduction à la suite d’une rencontre avec Neil Strauss, le plus grand dragueur de l’univers, et écrivain du best-seller « The Game », une enquête sur les virtuoses de la drague.

« Quand le #1 te dit : « vas-y ! », tu y vas, tu déroules, et tu arrêtes de te poser des questions. Bien sûr, la petite voix vicieuse du doute est toujours là, et elle est saine… mais il faut savoir passer outre ses doutes dans le business, et c’est pareil avec la séduction. A un moment, il faut se bouger ! ». Et pour faire les choses un peu mieux que juste taper sur le clavier pour distiller sa sagesse, il est aussi sur Youtube avec la chaîne des vidéos séduction ArtdeseduireTv et ses 15 millions de vues !

Selim Niederhoffer

Mon Interview

Sans déconner Sélim, comment as-tu expliqué ton job à tes parents ?

Ahah ! J’ai la chance d’avoir plusieurs casquettes, et d’avoir toujours été très curieux, donc ça ne les a pas vraiment surpris. « Donc tu arrêtes ta carrière de consultant dans les achats, dans l’automobile, pour conseiller des hommes ? Pour leur apprendre à séduire ? »

Et voilà. C’est tout. Ils sont toujours partis du principe que tant que j’avais un job et un toit sur la tête, c’était bon pour moi. On a toujours été éduqué avec mon frère et ma sœur avec cette idée que ce qui comptait, c’était de travailler. De fournir un effort. Que ce qui s’acquiert sans effort n’en vaut pas la peine.

Donc je dois admettre qu’avec mes parents, ça a été assez simple de leur dire : « Je vais me former en PNL et en analyse transactionnelle pour devenir coach en séduction ! »

Ok tes parents ont l’air tranquille avec le fait que tu sois le Neil Strauss français… mais les filles que tu rencontres ?

Aïe ! Là tu mets le doigt sur un point sensible. C’est vraiment une réflexion à avoir pour tout jeune qui voudrait se « lancer » dans cette carrière. Etre coach en séduction, ça te suit partout, tout le temps. Avec les filles que tu rencontres en ligne, bah… des Sélim y’en n’a pas des masses pour commencer, donc je préfère ne pas leur mentir.

Parfois, en soirée, quand tu rencontres une fille, tu peux lui dire « je bosse dans le web », « je bosse dans la production de contenus », « je suis rédacteur en chef d’un site internet » et ça suffit pour la soirée. Mais si tu fais une rencontre importante, au fond, le plus dur, ce n’est pas la suspicion de la fille : « Ouais tu sais quoi dire pour me manipuler et me mettre dans tes draps ! ».

Non, ça, ça va encore… Le plus dur à gérer, c’est l’entourage. Les familles qui ne sont pas aussi flexibles que mes parents. Les meilleures copines qui « avertissent » qu’elles courent un risque avec moi, le grand méchant loup !

Leçons de Séduction Selim

Tu te pavanes dans les rues avec un look plutôt orienté chic – Notre coach en séduction 2.0 est-il soucieux de son apparence ? Si oui, c’est quoi le look Niederhoffer ?

La vérité ? Il y a le look que tu vas voir sur les photos, le Sélim Niederhoffer qui se donne à voir en costume et chemise le plus souvent. C’est une question de respect et d’exigence, de discipline. C’est un exercice de style. Tout le monde peut avoir l’air cool en tshirt déchiré, trop facile. Mais bien porter un costume, qu’on a fait faire à sa mesure, c’est autre chose. C’est un plaisir dans l’effort, encore une fois.

Du coup, j’aime bien les pièces que je fais faire chez Rives Paris, j’ai aussi pas mal de fringues qui viennent de chez les potes BonneGueule, et j’ai testé quelques nouveautés de chez l’ami Giotho ! Si je pouvais, j’aurais 7 costumes dans mon armoire, un pour chaque jour, mais je suis engagé depuis quelques années dans une démarche de minimalisme donc je n’ai plus que 3 costumes. C’est pour ça qu’on me voit assez peu faire « des looks » sur Instagram.

Je ne suis pas blogueuse mode, je ne pousse pas à la consommation. (Allez, ne pleure pas, mon ceintre préféré… Il faut des gars comme toi qui portent bien les fringues !) J’essaie d’avoir une approche assez qualitative et mon armoire est flippante de vide. Je prends grand soin de mes habits, j’investis dans des pièces que j’aime et je change rarement de look. Du bleu, du blanc, du marron. Des basiques intemporels. Cet après-midi on a shooté avec Thibaut « Le Beau et La Bête », j’avais mon trench de chez Melinda Gloss de… 2011 ou 2012.

Etre à la mode ne m’intéresse vraiment pas. Je fais les magasins deux fois par an, j’ai une liste avec mes besoins. De vrais besoins, pas des envies. J’ai 0 envie de mode. J’avais été très marqué par des articles sur les looks des Zuckerberg, Obama, Steve Jobs… et même Thierry Ardisson chez nous en France. Une signature visuelle unique. Toujours le même look. Tu établis ta marque. C’est un élément de branding comme le parfum.

La flemme de me consacrer aux fringues plus d’une ou deux fois par an, mes priorités sont ailleurs. Donc niveau look, la surprise et les tendances 2018 ne viendront pas de moi, je te laisse guider les hommes, et tu le fais très bien !

J’ai regardé tes vidéos sur Youtube : là aussi, tu es dans le minimalisme ?

Ahah le crochet au foie ! C’est bon, je suis par terre, traître ! Bon on ne va pas se mentir : le fond est fouillé et utile, la forme mérite d’être travaillée. C’est tellement drôle parfois de visu que certains spectateurs de la chaîne Artdeseduire m’ont dit : « Laisse tomber : je ne regarde pas l’image, j’écoute juste le son en faisant mes pompes et mes abdos ! ».

Tu soulèves une vraie question niveau technique sur les vidéos, niveau qualité. Ça fait partie des défis qu’on doit relever en 2018 !

Selim Niederhoffer

Tu comptes faire du coaching en séduction toute ta vie ?

J’ai commencé comme consultant en conduite du changement. Ça veut dire que j’aidais des entreprises à changer leurs process. Mais l’entreprise, c’est quoi ? C’est de l’humain. Quand j’organisais des soirées, là encore, ce sont des amis, des voisins, des connaissances que tu croises, de nouvelles têtes que tu rencontres et à qui tu donnes envie de te suivre pour faire la fête : c’est toujours une question d’humain.

Depuis que je suis enfant, j’écris. J’ai toujours écrit, soit dans mes carnets personnels, soit un journal intime très régulier, soit le journal de l’école avant de débarquer sur le web. J’ai enfin réussi à concilier le côté contact humain et l’écriture, mais il est fort probable qu’à un moment je ressente l’envie d’écrire plus et de coacher moins.

Si tu m’avais demandé il y a quelques années ce que je voulais faire, je ne t’aurais pas répondu « être coach en séduction » mais je t’aurais dit « être suffisamment riche et faire aussi bien, voire mieux que mes potes » : je suis tombé dans une marmite de compétition quand j’étais petit. Puis ma route a changé au fil des rencontres. Aujourd’hui, je suis un peu plus sage, et je sais que de nouvelles rencontres risquent d’influencer mes décisions. Je vois à peu près ce que je vais faire à court terme et à moyen terme, mais sur le long terme, les portes sont encore ouvertes !

Donne-moi UN bon conseil pour m’éviter la lecture entière de Leçons de Séduction ?

Vu qu’il y a exactement 375 Secrets de Séduction dans le livre, je peux te donner un de mes préférés. Le sourire. Le sourire qui aide à communiquer, qui aide à faire des rencontres. Sans sourire, il est dur d’aller vers l’autre, on n’a pas envie d’aller vers une personne fermée. Donc pour tous ceux qui se demandent pourquoi personne ne les aborde jamais, il faut commencer par sourire !

Leçons de Séduction

Allez, une question sérieuse : on a parlé de web beaucoup, mais là « Leçons de séduction », c’est un livre ! En papier ! C’est pas un peu risqué en 2017 de sortir un livre sur la séduction ?

Le plus gros risque concernant « Leçons de Séduction », ce serait… qu’il reste des fautes dedans ! Je te promets, c’est une obsession pour moi la grammaire et l’orthographe, je l’ai relu quatre fois, mais à la fin, tu es aveugle. Tu ne sais plus ce que tu lis, plus rien ne te choque, et il me tarde de recevoir le premier tweet ou le premier mail avec des gros coups de stylo rouge dessus !

Sortir un livre papier, pour moi, c’est un moyen d’aider mes lecteurs à mieux apprendre. Toutes les études le disent : on retient moins bien sur écran. Certaines écoles qui étaient passées en mode « full tablette » ou ordi reviennent un peu sur leur politique pédagogique.

Avec l’écran et le mobile, tu es sans cesse perturbé par le mouvement, les notifications… Là, dans un livre, tu plonges dedans, tu ne vois pas le temps passer. J’avais aussi envie d’offrir au lecteur ce temps de tranquillité, rien que lui, son imagination et moi !

Si t’étais un … ?

Un Sportif : Kelly SLater

Une Femme : Christina Hendricks

Une Ville : New York

Un Monument :  Le Spire de Dublin

Une émission de TV Culture Pub

Un Vêtement : Le peignoir de Hugh Hefner

Ses 3 questions pour moi :

1) Quelle est la différence entre la séduction à Paris et en province ?

C’est bien une question d’un mec issu de la Capitale. Vous avez cette fâcheuse tendance à croire que Paris est si différent que la Province. Je ne pense pas avoir déceler une réelle différence dans mes rapports humains entre la Province et Paris. La seule différence réside essentiellement sur le culturel et les lieux attractifs.

Paris porte bien son nom de capitale du Romantisme. Je me plais à y découvrir tous ses trésors cachés et insolites, ses décors féériques et de nouvelles sorties culturelles que la Province n’offrira jamais. Il est donc évident que la ville offre un terrain de jeu sans limite pour séduire Madame et sortir des sentiers battus.

2) Ton petit frère perdu vient te voir pour se constituer la garde-robe idéale, tu commences par quoi ?

Ton Interview aura le mérite de me fair évoluer sur certains points. Il est impossible comme tu le sais de se concentrer sur une garde robe exhaustive. Le plus simple serait d’adopter tes conseils autour du Minimalisme en jouant sur des tenues intemporelles, qualitatives.

Pour moi les chaussures restent un incontournables-. Ce n’est pas l’élément le plus apparent mais tu te rendras compte que de nombreux hommes bien habillés délaissent leurs chaussures. Si l’expression  « en grande pompe » ne fait historiquement pas référence aux chaussures, pour ma part je la prends au pied de la lettre.

3) Trois titres dans ta playlist love pour faire comprendre à une fille que tu vas essayer de te rapprocher d’elle ?

Je vais me permettre de botter en touche et partir sur le ton de l’humour pour ne pas révéler publiquement tous mes secrets. Puis au final, l’humour, le sourire sont de beaux arguments pour séduire madame. Du coup, ma playlist serait composée de tout ce qui ferait fuir :

  • Francky Vincent – Le Fruit de la Passion
  • David Charvey – Should I leave
  • Le Roi Lion – Can You Feel The Love Tonight

– Sélim Niederhoffer  

Leçons de Séduction, 375 Secrets pour toutes les faire tomber

512 pages, Editions Leduc

19,90€

Laissez un commentaire