Barbichette.fr

Facebook Twitter Instagram Rss App iPhone App Android
Art de Vivre

Messieurs, n’ayez pas peur de jardiner

Chaque saison je m’éloigne des sujets plus classiques tels que la mode ou le sport pour m’ouvrir à un art de vie plus éloigné de ma ligne éditoriale. Après cette saison estivale, l’envie m’est venue de vous parler de jardinage. Que cela soit à la capitale ou lors de mes escapades familiales en Province, je prends plaisir à rompre avec mon milieu urbain pour me confronter à la nature. Après avoir cherché à vous convaincre d’aimer les plantes, de faire du ménage un acte ludique, je m’attelle à une nouvelle mission : celle de vous donner la main verte avec quelques conseils pour un jardin sans entretien.

La peur du terrain vert – Une réalité

Vous êtes nombreux à angoisser à l’idée de voir du gazon en dehors que sur Canal+ le dimanche soir. Vous prétendez ne pas avoir la patience ni les qualités requises pour jardiner ou entretenir une terrasse ou un petit bout de terrain. L’homme moderne se doit d’affronter ses peurs et s’affranchir de quelques idées préconçues. Il est vrai que nous sommes ravis de pouvoir partager un BBQ entre amis ou se dorer la pilule au soleil. Cependant on appréhende souvent le retour des beaux jours qui riment avec des corvées telles que : tondre, arroser, tailler ou ramasser.

L’évolution des statistiques vous forcera un jour à vous pencher sur le sujet. En effet, en 2006 l’INSEE proposait quelques chiffres. Les logements individuels proposent désormais à 97 % un extérieur (cour ou jardin) tandis que la médiane de la superficie des jardins est passé de 450 à 600 m² en 50 ans. Presque la moitié des logements collectifs possèdent un espace extérieur partagé. Tant de chiffres qui riment avec entretien. Même si la capitale reste à l’écart de ces chiffres nationaux, vous êtes nombreux à vouloir privilégier un espace vert dans vos recherches de logements.

Ma mission du jour : vous rassurer ! Je vous apporte quelques conseils pour que votre espace vert devienne un plaisir sans en faire une corvée du quotidien et donc limiter son entretien.

A la Provincial – Un Jardin limité en entretien en 5 conseils

1) Un aménagement réfléchi

Pour débuter et développer votre jardin en toute quiétude, vous allez devoir optimiser son aménagement et supprimer les contraintes potentielles. Parmi les conseils les plus évidents, il conviendra de :

  • Limiter la pelouse pour laisser place à des espaces non végétabilisés : terrasse(s), allées et chemins, plaques d’ardoise, terrain de boule. Leur entretien est insignifiant une fois mis en place.
  • N’ayez pas peur des arbres : ils offrent une prestance à votre jardin. Parmi les espèces favorites des fainéants les conifères, les figuiers, les oliviers et palmiers ne requièrent aucun entretien particulier ni de risque à l’automne.
  • Luttez contre l’arrosage avec des bosquets secs : même si vous n’habitez pas la région méditerranéenne, les plantes sèches trouveront place dans un sol bien drainé. L’entretien se limite essentiellement à la première année.
  • Pensez au paillage : combattez les mauvaises herbes et limitez l’arrosage en recouvrant vos parterres de paillages organiques ou minéraux.

N'ayez pas peur de jardiner

2) Une tonte facile et rapide

En pleine période printanière ou estivale, vous savez que votre pelouse nécessite une tonte régulière souvent hebdomadaire ou bi-mensuelle. La tondeuse auto-portée (tracteur) est limitée à des terrains d’une rare superficie. Pour tondre aisément et sans contrainte un jardin de taille moyenne, l’idéal est de choisir un produit qui répond à 5 critères indispensables :

  • Thermique : l’essence apparaît comme un gage de puissance et de pérennité. Le fil des produits électriques est rapidement contraignant et les modèles automatiques sur batteries rechargeables nécessitent des configurations particulières géométriques.
  • Auto-tractée : à moins d’avoir un bout de terrain minimaliste, orientez vous vers un produit auto-tractée d’autant plus si vous possédez des pentes. La tondeuse fait les efforts  à votre place, vous gagnez en confort et en sécurité pour le dos.
  • Largeur de coupe adaptée : ne vous encombrez pas d’un produit imposant si votre surface est limitée. Optez pour une largeur de coupe avoisinant les 40 cm si < 500 m², les 60 cm pour les terrains entre 500 et 1500m². Au delà de ces surfaces, discutez l’intérêt d’un produit auto-poussé (tracteur).
  • Hauteur de coupe variable
  • L’option Mulching : nouvelle mode des adeptes de jardinage, optez pour un produit avec bac de ramassage et option mulching. La technique est simple, il s’agit d’hacher l’herbe au cours de la tonte pour qu’elle prenne la forme de paillis. Plus besoin de ramasser, votre herbe joue le rôle d’engrais naturel.

De nombreuses caractéristiques qui peuvent vite faire flamber le prix. Après lectures de plusieurs comparatifs, l’un des meilleurs rapport qualité prix est attribué à la tondeuse Einhell GC-PM 56 S HW. Elle dispose de toutes les fonctionnalités sus-cités pour un prix abordable. Le seul bémol constaté s’il fallait en cité un serait son poids rapidement oublié par la qualité de la traction.

N'ayez pas peur de jardiner

N'ayez pas peur de jardiner

N'ayez pas peur de jardiner

3) Le bon choix des plantes

Le bon choix des végétaux est primordial si vous ne voulez pas prendre racine au beau milieu d’une jungle. Privilégiez les plantes vivaces qui reviennent chaque année et qui sont résistantes aux différentes conditions climatiques. Elles offrent de la couleur, de la densité sans trop de contraintes ni entretien. Pour éviter les mauvaises herbes, il faudra s’orienter vers des plantes qui couvrent le sol. D’autres sont dites autonettoyantes en se débarrassant seules de leurs fleurs fanées.

4) Privilégiez les murs ou les haies naturelles sans entretien

Les haies épaisses, notamment les conifères, sont les ennemis de tous les fainéants du jardinage. Si votre surface est conséquente, ne vous engagez pas dans des haies qui nécessiteront une taille régulière. Optez pour un mur de pierre, des végétaux comme des bambous non traçants voire même de la vigne vierge sur palissade qui quant à elle nécessitera quelques ajustements. Si vous êtes un incontournable de la haie, donnez l’avantage aux haies libres composés d’arbustes différents en anticipant bien les espaces nécessaires à la pousse.

5) Un potager sans ambition démesurée

Si vous voulez conférer à votre jardin un intérêt biologique et nutritif, je vous invite à y développer un potager en gardant à l’esprit qu’il ne supplémentera pas le supermarché. Pour cela, il sera plus simple de débuter par un potager de petite taille avec en parallèle des plantes couvre-sol pour limiter les mauvaises herbes.

Pour limiter son entretien il faudra aimer consommer les légumes résistants et sobres : pommes de terre, haricots, aromatiques … Les salades, épinards et autres radis nécessitent un arrosage régulier qui pourra facilement être réalisé par un goutte à goutte avec programmateur. Pour surprendre vos amis à l’apéritif, je ne peux que vous conseiller la tomate cerise.

N'ayez pas peur de jardiner

A la Parisienne – Une terrasse ou un balcon en 5 conseils

1) Le choix du matériau principal

Le choix de votre revêtement n’est pas une mince affaire. La structure de votre sol dépendra de vos exigences : esthétisme ou pratique ? Pour ceux qui privilégient l’entretien limité et la solidité, je vous conseille de vous tourner vers le carrelage, le bois composite ou le marbre (plus résistant) pour les plus aisés. Si le composite s’avère être plus coûteux que le carrelage, il apparaît plus résistant et plus esthétique.

Si vous n’êtes pas effrayés par l’entretien, le bois (européen ou exotique) et la pierre. Si le bois européen semble être le moins coûteux, c’est celui qui nécessite le plus d’entretien : lasure, huilage … La pierre plus coûteuse ne nécessite qu’un traitement anti-mousse voire hydrofuge.

Ne vous précipitez pas dans votre choix de sol. Il se doit d’être réfléchi en mettant le curseur sur ce qui vous convient le mieux en termes d’entretien, de prix, de pérennité. Je vous invite à vous tourner vers un comparatif complet des types de sols.

2) Gazon synthétique ?

Une pelouse sur un espace minimaliste peut avoir son intérêt. Si votre appartement se situe au rez-de-chaussé, n’allez pas jusqu’à louer un box pour une tondeuse. Un espace limité se gère à la cisaille à gazon, au coupe bordure ou avec une tondeuse hélicoïdale. Des outils peu encombrants.

Pour ceux qui s’opposent à l’entretien, la solution de la pelouse synthétique peut apporter une touche esthétique mais moins naturelle à votre espace.  Son avantage : elle semble toujours propre et irréprochable. Le gazon synthétique se pose sur n’importe quelle surface. Veillez à ce qu’il soit composé de trous de drainage et d’une hauteur naturelle avoisinant les 30 mm.

3) Plantes faciles d’entretien

Pour débuter et vous donner envie de persévérer sachez vous orienter vers des plantes qui ont l’avantage d’être durables, résistantes aux variations climatiques, à taille limitée et qui ne réclament pas d’eau trop régulièrement. Parmi les plantes qui répondent le mieux à ce genre de caractéristiques, je vous laisse le choix :

  • Boules de buis
  • Lavande
  • Hortensias
  • Cactus
  • Erable du japon

4) Les plantes pour les voisins

Si les points précédents avaient pour but de vous convaincre qu’on pouvait avoir la main verte sans pour autant devenir dépendant de son espace vert, je sais que certains d’entre vous n’y voient encore aucun intérêt. Les plantes sont bien plus vivantes et esthétiques pour vous isoler du voisinage que des bardages en plastique ou en bois.

Le mur de végétation sera idéal pour vous isoler et vous offrir une belle intimité. Voici quelques solutions :

  • Planter des arbres foisonnants : sous réserve d’avoir du volume au sol
  • Entourer vous de vigne vierge : elle recouvrira facilement une palissade moins esthétique pour vous offrir un havre de paix et de verdure.
  • Bambous en pot ou bac : il existe sous diverses variétés. Il a l’avantage de pousser rapidement.

5) Adoptez la tendance écolo & biologique

Pour prendre un minimum de plaisir ne vous limitez pas à un extérieur esthétique et juste utile pour prendre l’air. Sachez consacrer une partie de votre espace vert pour y glisser un potager adapté. Tournez vous vers des produits en hauteur pour limiter les efforts. Malheureusement, l’exposition est primordiale, notamment sud & sud-ouest.

En ce qui concerne les choix des plantes, il est essentielle de privilégier les aromates et d’être judicieux sur le choix des fruits et légumes. Je vous invite à débuter avec des tomates, haricots, radis,  salades, ciboulette, basilic, persil. Vous prendrez plaisir à cuisiner avec ou à les proposer lors de vos apéritifs.

N'ayez pas peur de jardiner

Le jardin sans entretien – Un mythe ?

J’espère que mes quelques conseils simples permettront à certains de sauter le pas. Dans un contexte d’Ubérisation de la société où l’on se plait à se laisser transporter, à se faire livrer les repas, il est parfois intéressant de se replier sur des activités personnelles et non déléguées. Cet article a pour but de vous montrer qu’il est possible de s’intéresser au domaine du jardinage sans être effrayé.

Le jardin sans aucun entretien est un mythe, mais il est possible de s’en rapprocher. Il nécessitera une certaine étude et anticipation pour être sélectif sur son organisation, ses composants et les outils qu’il faudra utiliser pour le sublimer.

Laissez un commentaire