En dehors de la mode & de la folie de nos centres-villes, j’aime découvrir d’autres cultures et paysages. Malheureusement faute de temps, je n’ai que peu d’occasion de partager des expériences voyages malgré votre demande croissante. De ce fait, pour garnir cette catégorie, je laisse libre court à des rédacteurs invités pour nous évader.

Après New-York, la Suisse ou encore l’Autriche, l’heure est venue de découvrir l’Amérique du Sud avec Cuba la perle des Caraïbes. J’insiste sur ma volonté de conserver un angle éditorial qui m’est cher : joindre plaisir et rapport qualité-prix pour rendre ces aventures accessibles à tous.

De l’entrée dans l’avion à la rencontre des plus belles villes de l’île, découvrez un patrimoine culturel Sud-Américain prisé des Européens et encore limité d’accès aux Américains. Suivez-le guide …

Décollage imminent

Trouver un vol en 3 critères

Quel que soit votre destination, le prix du billet d’avion conditionne la majeure partie de votre budget voyage. Pour les routards, cette étape est donc la plus essentielle. Dans cette dynamique de rapport qualité-prix, j’ai donc écumé les comparateurs de vols avec 3 critères essentiels : le prix du vol, l’absence d’escale et un minimum de confort.

Pour se diriger vers Cuba au départ de Paris, seuls 3 compagnies proposent des vols directs : Corsair, Air France et Air Caraïbes. A la vue des tarifs le choix est vite fait : Corsair dont les avis s’accordent sur la qualité des services.

Alors Corsair – Bon rapport qualité-prix ?

En toute franchise Corsair m’était inconnu pour la simple raison que je pars souvent de Roissy et que la compagnie s’est installée sur Orly. Fort de son million de voyageurs annuel au travers des Océans, Corsair s’installe sur les longs-courriers. C’est donc une découverte totale qui pourrait m’ouvrir d’autres voies car elle se dirige vers :

  • Les Dom-Tom : Guadeloupe, Martinique, Réunion
  • L’Afrique ensoleillée : Maurice, Madagascar, Dakar, Abidjan Bamako
  • L’Amérique du Nord et du Sud  : Montréal, Cuba

Après avoir voyagé avec des compagnies françaises, asiatiques, américaines & Co … je commence à avoir un minimum d’objectivité sur le sujet. La compagnie propose 3 classes tarifaires pour les vols : économique, premium grand large et business. La tarification des vols débute à 418 euros AR sur les meilleures périodes. De mon côté je m’en tire pour 510 € contre 822 € en moyenne sur un Paris – La Havane toutes compagnies confondues. Encore en France que les économies débutent ..

Ne cherchez pas l’erreur ou les coûts supplémentaires car pour ce prix là vous avez bien entendu le droit à un bagage de 23 kg, à votre écran personnel et un espace cohérent entre les sièges. Mention spéciale pour l’équipe aussi bien au sol ou en vol super friendly et à l’écoute.

Corsair Classe Business

Corsair Business Class

Vol Corsair

Une expérience en classe Business :

A ce prix là je me suis même offert un petit plaisir au travers d’un surclassement en classe Business pour l’aller. Une grande première qui restera inoubliable. Souvent notre imagination apparente la Business Class au Champagne et au siège inclinable. Je vous arrête … Certes c’est le cas, mais ce n’est qu’une infime partie du plaisir.

Côté aéroport : enregistrement prioritaire, et attente dans un salon privatif de la compagnie Corsair. WiFi inclus, Télévision, iPad et surtout buffet à volonté avec consommation illimitée de boissons. Oubliez le bruit de la salle d’aéroport, la recherche d’une prise et surtout le prix surcôté de la moindre consommation. Un vrai plaisir qui permet un réel repos avant même le vol. Ne vous préoccupez pas de l’attente, voys y accéderez par une par une voie plus rapide de sécurité.

Côté vol : champagne, repas concocté par un chef, trousse d’accueil (contention, brosse dent, brosse à cheveux …) et une belle dose de geekeries. Pour être honnête après avoir déjà bien forcé sur les extras avant l’embarquement, le vol m’a marqué par deux aspects :

  • Son côté  high-tech : iPad Pro personnel et casque  Sennheiser pour une expérience qualitative. De très bons films à découvrir, avec une liste plus mince que dans la concurrence, mais sur un vol de 8 heures, je n’exprime pas le besoin d’avoir une bibliothèque de 600 films. J’ai apprécié la diversité des playlists musicales avec quelques classiques du Hip-Hop FR ou US.
  • Son côté confort : mieux installé que dans mon lit avec la possibilité de se coucher, d’étendre les pieds sous l’écran. C’est le premier long-courrier où j’arrive vraiment reposé. L’idéal pour profiter du voyage dès l’atterrissage.

Corsair - Salon Grand Large

Corsair - Salon Grand Large

Corsair Business Class

Corsair Premiere Classe

Corsair Repas

Corsair surclassement

Corsair Repas du Chef

Cuba, douceur d’Amérique 

A quelques longues et fastidieuses brasses de Miami, Cuba dépayse par sa culture, ses couleurs et son énergie. Une variété de paysages portée par un seul et unique sourire : celui de ses habitants malgré une histoire complexe et une stabilité tant recherchée. Entre colonisation, esclavage, immigration, évasion à la prohibition … l’histoire de Cuba n’est faite que de rares accalmies. Des cicatrices encore présentes à chaque coin de rue dont les noms et les places honorent ceux qui ont résisté ou combattu.

Même si c’est les vacances, les voyages avec de nombreuses étapes sont fatiguants, je m’efforce d’y associer des étapes diversifiées et d’y placer du repos régulier notamment en fin de séjour. C’est dans cette dynamique que je vous joint une idée de trajet sur 15 jours. L’Ouest de l’île est le plus prisé, mais les moins pressés pourront étendre leur parcours jusqu’à Santiago à l’Est.

  • J1, 2, 3 : La Havane / Découverte de la ville, son centre historique, son bord de mer et ses fabriques à Cigares
  • J4, 5, 6 : Viñales / Randonnée à pied ou à cheval, excursion possible à Cayo Levisa ou Jutias
  • J7 : Cienfugos / Découverte brève de la ville(non incontournable), puis destination El Nicho vers  Trinidad
  • J8, 9, 10 : Tridinad / Découverte de la ville, de son ambiance nocturne et excursions à l’île aux Iguanes en Catamaran
  • J11, 12, 13 : Cayo Santa Maria ou Varadero / Repos
  • J14 : Retour à Havana

Cuba Voiture américaine

Points Essentiels

Sécurité : rien à dire, aucun sentiment d’insécurité durant tout le séjour. On regrette juste l’insistance de certains rabatteurs à La Havane mais qui se fait sans animosité.

Arnaques : avec le développement massif du tourisme, certains taxis essayent de gonfler les prix. Sachez le prix d’une course avant toute discussion. Méfiez vous de la double monnaie locale et familiarisez vous avec la monnaie avant de partir.

Langue : les Cubains parlent peu Anglais même dans les Casas où les passages de touristes sont quotidiens. Pas inquiétude pour ceux qui ne parlent aucunement Espagnol, avec un sourire on arrive à tout obtenir.

Budget : 3 000 € pour 2 personnes, vol compris d’où la nécessité de trouver un vol bon rapport qualité prix (> 1/3 du budget) – Le tarif inclus les transports, les repas standards sans excès.

Hotels ou Casa : aucun doute optez pour les Casas. En dehors des zones de plages où vous pouvez opter pour des hôtels récents, L’offre hôtelière du pays est limitée et à mes yeux moins authentique. Dormez chez l’habitant en réservant vos Casas à l’avance. Les tarifs sont fixés par le gouvernement donc peu onéreux.

Transports : la location de voiture est très coûteuse et les routes d’accès difficiles pour certaines excursions. Optez pour les transports en Bus ou les Taxis Collectivo. Les prix sont quasi-similaires avec avantage pour le Collectivo niveau rapidité/authenticité et pour le bus niveau confort. Les réservations se font aisément sur place à la gare routière ou dans les grands hôtels à la Havane.

Agences françaises : tout le voyage peut s’organiser à distance avec un peu d’anticipation. Cependant méfiez vous du décalage horaire, de la barrière de la langue et l’accès au net encore limité pour les habitants. Il est donc  possible de passer par des agences ou prestataires pour faciliter les démarches. TUI ou Nouvelles Frontières organisent des circuits ou autours en s’appuyant sur des hotels ou des casas.

La Havane – La Capitale

Dépaysement garanti dès la sortie de l’avion en découvrant la chaleur extérieure couplée à la ribambelle de taxis colorés. Loin de moi l’idée de vous présenter chaque quartier. Saisissante par son contraste entre patrimoine architectural moderne et rues détruites, la Havane se découvre essentiellement à pied.

Profitez d’une balade et d’un coucher de soleil sur le Malecon, arpentez toutes les rues de la vieille ville pour écouter de la musique ou goûter quelques rhums locaux et rejoignez la Plaza de la Revolucion à bord d’une voiture mythique. L’excursion la plus connue s’intéresse à la fabrique à cigares. Elle a un goût très commercial, peu détaillé pour ma part et les explications plus naturelles et moins industrielles fournies à Viñales m’ont bien plus convaincues.

La Havane Cuba

Taxis Cuba

La Havane Cuba

La Havane Cuba

La Havane Cuba

Viñales – La Naturelle

Mondialement connue pour ses paysages et ses plantations, la Vallée de Viñales constitue l’atout nature du voyage. Une escapade qui contraste avec l’urbanisme de la Havane où la végétation luxuriante s’oppose au bitume. Classée au patrimoine mondiale de L’UNESCO, la Vallée est initialement saisissante par son offre en hébergement. Chaque habitant s’est transformé en maison d’hôtes. Chaque touriste a donc sa famille comme lors des séjours linguistiques au collège.

Si à première vue cela peut effrayer par l’aspect ultra-commercial, il réside à Viñales une ambiance de partage très décontractée. Prenez le temps de siroter un Mojito homemade sur la terrasse ou le toit de votre habitation en vous laissant bercer par une rocking chair afin d’apprécier le paysage et les allées et venues de la vie locale.

Cuba Vinales

Cigares Cuba

Vinales CUba

Cuba Vinales

Cuba Vinales

Vinales

La vallée s’explore à pied ou à cheval afin de découvrir le patrimoine local : grottes, plantations … Vous apprécierez la vue sur les mogotes. L’ambiance est bien plus détendue qu’à la capitale pour découvrir la fabrication des cigares. N’hésitez pas à vous balader en toute autonomie vous croiserez toujours quelqu’un pour vous donner le chemin.

Je vous invite à vous rendre à Cayo Jutias. Même si le trajet est hasardeux en raison d’une route limite vous pourrez rejoindre à pied dans un décor paradisiaque le bout de la plage pour un moment en toute tranquillité loin de la faune touristique.

Cayo Jutias

Cayo Jutias

Cienfuegos & El Nicho – On The Road

La route de Vinales à Trinidad est longue. Elle se fait en Bus ou en Taxi Collectif. Pour rendre le trajet moins long et plus culturel, il est possible de le faire sur deux jours et donc d’ajouter 2 étapes :

  • Cienfuegos : La ville coloniale regroupe plusieurs architectures au sein d’une baie qui s’annonçait somptueuse. Après la Havane et Vinales, j’espérai plus d’animations dans cette ville portuaire. . Malgré tout, la place centrale Parque José Martí vaut le détour et la soirée s’est terminé sur un Rooftop plutôt sympa. Si vous disposez de moins de 15 j cette étape n’est pas la plus essentielle.
  • El Nicho : accessibles en Taxi Collectivo en direction de Trinidad, même si la route n’est pas la meilleure, le détour est intéressant. Le parc naturel offre une nature verdoyante au sein de laquelle de magnifiques cascades et piscines naturelles prennent place. Un doux mélange entre randonnée et baignade dans un décor plus vert que sur le reste de l’île.

Cienfuegos

Cienfuegos

Cienfuegos

El Nicho

Trinidad – La Festive

Coup de coeur incontesté du voyage, Trinidad offre un condensé du pays : décor sublime, ambiance nocturne et plages à proximités. Vous apprécierez découvrir la richesse des couleurs et des quartiers, vous rendre sur les plages à moins de 20 minutes et revenir profiter d’un apéritif ou d’un repas face au coucher de soleil avant d’entamer la tourner des bars où règne la Salsa.

Mention spéciale pour le temple de la Nuit, Disco Ayala, une boîte de nuit dans une grotte. Si son nom fait référence à un meurtrier et psychopathe local, l’ambiance ne vous glacera pas le sang.  A mes yeux le lieu le plus insolite pour faire la fête. Accessible à pied depuis Trinidad, la visite même rapide du lieu semble incontournable.

Trinidad

Trinidad

Cayo Iguanas

Cayo Iguanas

Santa Maria – La Reposante

Pour parfaire le séjour, vous pourrez rejoindre les plages du nord. L’occasion de passer par Santa Clara avant un repos bien mérité. Pour ma part j’ai fait le choix de Cayo Santa Maria. L’offre hôtelière est diversifiée. Faites le choix d’un hotel confortable, car il n’y a rien à voir à proximité en dehors d’un modeste Delphinarium.  Les plages sont somptueuses et on regrettera, après l’ambiance de Trinidad, l’absence de ville dynamique à proximité, même si c’était initialement volontaire. Profitez de vos derniers jours pour vous essayer à différents Rhums, ou quelques cigares.

Cayo Santa Maria

Dépaysement garanti & accessible

Cuba est simplement magnifique et accessible. Niveau rapport qualité prix, ce voyage se classe dans mon Top 3 en sérieuse concurrence avec des destinations asiatiques. Authentique, coloré et diversifié, cette destination répond à tous mes critères. Entre campagne et ville, terre et mer … chaque journée offre son lot d’émerveillements. On y voit ce que l’on a jamais vu en termes de paysages et d’ambiance. J’aime apprécier une culture au travers de ces habitants et c’est sûrement la force de Cuba. Une destination incontournable et surtout accessible aux budgets les plus serrés.

« L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération »