Il y a quelques temps, j’ai eu la chance de m’évader quelques jours avec mes deux compères Arnaud du blog Verygoodlord et Selim Niederhoffer du blog homonyme., Nous nous sommes retrouvées à quelques kilomètres de Paris, en Normandie plus précisément, pour découvrir son terroir et ses douceurs à base de poires et de pommes. Et non, on ne fait pas que « manger des pommes », on les boit aussi. Alcool ou non, à vous de choisir mais laissez-moi vous conter tous ces petits plaisirs.  

Normandie Pays du cidre

Normandie Pays du cidre

Normandie Pays du cidre

Normandie Pays du cidre

Si le Calvados m’était conté 

La Normandie est une véritable terre d’excellence où l’on trouve de nombreux vergers et domaines. Des hectares entretenus par des hommes, des producteurs qui ne cessent de se battre pour mettre en avant leurs produits, leur terroir. Le Calvados n’est pas qu’un département, il est aussi – et ça, vous le savez déjà – une eau-de-vie. Présenté comme un alcool d’exception, le Calvados ou Calva pour les plus intimes, reste la marque de fabrique de la Normandie. 

Normandie Pays du cidre

Normandie Pays du cidre

Normandie Pays du cidre

Normandie Pays du cidre

Pendant 3 jours, j’ai pu rencontrer des passionnés gérants de 3 vergers et domaines autour de Caen et Honfleur. Une véritable découverte pour moi, entre terre et mer. Le calvados est donc fabriqué avec des pommes et s’obtient en distillant du cidre et du poiré. Le cidre, tout le monde connaît, c’est cette petite boisson toute légère que l’on déguste en mangeant des crêpes. Un petit délice et bien le poiré, c’est la  même chose avec des poires ! 

Normandie Pays du cidre

Normandie Pays du cidre

Normandie Pays du cidre

Normandie Pays du cidre

Du fruit au jus, un processus de fabrication 

De la récolte à la distillation

Les pommes se récoltent donc à la main de septembre à la mi-décembre. J’ai pu me promener dans ces vergers et apprendre à cueillir ce fruit qui m’a surpris par ses nombreuses qualités et diversités. Il existe plus de 200 variétés et leurs goûts différent à chaque fois. Amère, douce ou encore acidulée, toutes ont un rôle essentiel à la fabrication du Calva. On presse le fruit pour en extraire son jus et sera fermenté.

C’est ensuite qu’il sera distillé en eau-de-vie. Pour cela, il existe deux techniques : la simple distillation et la double. Cette dernière est la méthode traditionnelle du Pays d’Auge et consiste à faire passer l’eau-de-vie le long du col de cygne de l’alambic. L’alcool s’écoule ainsi lentement dans des fûts de chêne pour y vieillir tranquillement. 

Ce sont les fûts, plus ou moins chargés en tanins qui donneront les arômes du Calva. La palette aromatique est très variée : les boisées, les épicées, les fruitées ou encore les florales ; vous ne pourrez qu’y succomber avec modération, bien entendu. 

Normandie Pays du cidre

Normandie Pays du cidre

Normandie Pays du cidre

Normandie Pays du cidre

Osez le fruité

Si vous souhaitez changer un peu pour vos fêtes de fin d’année, pensez au jus de pommes, de poires et autres douceurs. Cela changera des boissons habituelles et vous pourrez créer de nombreux cocktails ou accompagner vos plats. Un dernier conseil, je vous invite à aller découvrir les producteurs, à échanger avec eux. Ils pourront vous conseiller, vous orienter et vous transmettront leur passion. J’ai pu découvrir la Ferme de Billy, le Manoir d’Apreval et la Flaguerie, n’hésitez pas à aller explorer leur terroir et déguster leurs produits qui sont excellents et qui font, encore une fois, la fierté de la France. Celle des producteurs et agriculteurs qui valorisent et prennent soin de la nature, de notre belle terre. 

Normandie Pays du cidre

Normandie Pays du cidre

Normandie Pays du cidre

Normandie Pays du cidre

Normandie Pays du cidre

Normandie Pays du cidre

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération