Il est rare que j’aborde des sujets autour de l’alcool sur le blog. Malgré tout, vous avez pu apercevoir sur mes réseaux sociaux que j’aime enrichir ma culture autour du vin ou des spiritueux. Une façon à moi de m’ouvrir à une autre culture et  simplement de constater en toute modestie que comme eux, je me bonifie avec l’âge. Ma dernière rencontre s’est faite autour du whiskie et de l’emblématique Johnnie Walker. Retour sur une marque à l’accent écossais et sur une expérience au goût épicé que même mon objectif a su savourer.

Une marque, une histoire, une gamme

Johnnie Walker – Une Histoire familiale et écossaise

L’histoire de Johnnie Walker est avant tout celle d’un homme ayant transmis son patronyme à la marque. Suite au décès de son père, John Walker ouvre une épicerie après la vente de la ferme familiale en écosse. Un sens du business confirmé et une véritable passion du whiskie de qualité lui permettront de s’imposer. Il se tourne vers les spiritueux de bonne qualité en réalisant des assemblages de single malts. Son commerce florissant est ensuite cédé à son propre fils à l’époque de l’ouverture au monde par la voie de la mer ou des rails. Le premier assemblage de Johnnie Walker appelé « Old Highland Whisky » s’exporte en dehors de la Grande-Bretagne.

Johninie Walker Whisky

Au fil des années, son image s’internationalise autant que son logo de «  L’homme qui marche » se popularise. Son slogan historique « Keep Walking » en dit long sur la marque et son étiquette inclinée devient une référence.  Aujourd’hui, Johnnie Walker est la marque de whiskies qui vend le plus de bouteilles dans le monde. Elle s’est même offerte quelques apparitions dans mes séries cultes telles que 24h Chrono ou Entourage. Pour frapper encore plus fort, des Johnnie Walker Houses se sont ouvertes aux quatre coins du monde. L’occasion d’y gouter les meilleurs crus de la marque et de perfectionner votre lecture de ce spiritueux. Amis Parisiens, cette dernière se situe place de la Madeleine au premier étage de l’incontournable The Whisky Shop.

The Whisky Shop Paris

The Whisky Shop Paris

Une collection riche – Du grand public aux collectionneurs

La gamme de blended Scotch whiskies se décline en quatre catégories :

  • Couleurs de whiskies classiques : la gamme classique aussi emblématique qu’exceptionnelle que je vous présente ci-dessous.
  • Exclusifs John Walker & Sons ; une collection d’assemblages exclusifs.
  • Explorers’ Club Collection : The Gold Route (Amazonie, Caraïbes), The Spice Road (Perse, Inde et Chine), The Adventurer, (180 Pays), The Royal Route (Orient et Occident).
  • Editions spéciales : des sorties très spéciales d’Éditions Limitées, disponibles en nombres limités.
Johnnie Walker Whisky blue label
Johnnie Walker Whisky blue label

La Gamme Classique

  • Red label : produit phare de la gamme, il est le Whisky le plus vendu au monde. Essentiellement destiné aux cocktails, il est dominé par des arômes épicés et de vibrantes saveurs enfumées. Il s’en vend 120 millions de bouteilles par an, ce qui en fait le whisky le plus consommé au monde. Ce blend très équilibré, malté et légèrement tourbé est obtenu à partir de près de 35 whiskies de grain et single malt.
  • Black label : créé uniquement à partir de whiskies de minimum 12 ans d’âge provenant des quatre coins de l’Écosse. La note finale est incroyablement lisse, composée de couches de fumée riche, de tourbe et de malt.
  • Double Black label : une variante du modèle précédent avec l’ajout de malts très tourbés vieillis en fûts de chêne profondément calcinés. Un assemblage intense, puissant, corsé et fumé se dégustant au mieux avec de l’eau.
  • Gold label : un whisky riche, doux et mielleux, avec un soupçon de braises fumantes de la côte Ouest. Il rend hommage à l’art de l’assemblage, en associant des whiskies exceptionnels du Speyside et du Highland. Dans ce label de nombreuses fois récompensés, on y retrouve le Clynelish Single Malt. Un de mes préférés de la gamme.
  • Le 18 ans  : inspiré par la tradition de John Walker & Sons d’offrir des blends particuliers aux amis proches. Mélangé à partir de whiskies qui ont mûri pendant au moins 18 ans, ce whisky combine les arômes sophistiqués et contemporains aux notes classiques. Un label récent et spécialement conçu pour le 21ème siècle.
  • Blue label : le plus prestigieux de la marque de par son contenant et son contenu. Un blend de whiskies de 25 à 50 ans. Les bouteilles sont numérotées et commercialisées dans une boite fermée arborant un ruban de soie. Un whisky rare, au caractère exceptionnel.

Johnnie Walker Whisky blue label

Mon expérience Johnnie Walker

Lorsque l’on me parle d’oenologie et dégustation, je pense directement au vin sauf que là, on m’a proposé de découvrir le whisky autrement. Comme la plupart d’entre vous, enfin j’imagine, j’aime boire un verre de ce spiritueux mais je ne le connais pas vraiment.

J’ai donc pu appréhender cet alcool qui est vraiment riche. Je me suis donc transformé en nez, en dégustateur – amateur, rassurez-vous !

La dégustation a mis tous mes sens en éveil. Pour commencer, j’ai observé les couleurs. En effet, la robe nous donne des indications quant au type de fût utilisé pour le vieillissement.

Johninie Walker Whisky

Johninie Walker Whisky

Eh oui, car à la sortie de l’alambic, un whisky est incolore. Oubliez tous vos préjugés et les idées reçues ! Eh oui, car plus le fût est usagé, plus la couleur du whisky est pâle. A l’inverse, un fût de chêne neuf colorera fortement le spiritueux.

Ensuite, on le sent et là, on peut constater toutes ses caractéristiques et imaginer son goût. On y détecte de nombreux arômes et effluves. Cette eau-de-vie est celle qui possède la plus large palette aromatique, je vous invite à sentir votre alcool avant d’y tremper vos lèvres, je vous assure que vous l’apprécierez d’une autre façon 🙂 Son vieillissement, son brassage ou encore sa fermentation le font varier. Enfin, il faut le déguster et l’apprécier. Le tenir en bouche pour finaliser l’analyse et apprécier toutes ses subtilités et ses richesses : sa rondeur, sa complexité, son ampleur et ses précisions aromatiques.

Johninie Walker Whisky

« Barbichette » le prochain grand cru

Pour mettre en application tout ce que j’ai pu apprendre sur le whisky, la team Johnnie Walker m’a proposé de me transformer en master-blender le temps d’une soirée. J’avais donc 5 bouteilles devant moi : le floral, le fruité & épicé, le whisky de grain, le rond & riche et le fumé & tourbe et à partir de ces arômes, j’ai pu créer mon propre spiritueux. Muni de mes pipettes de chimiste et de mes fioles, j’ai fait des calculs scientifiques (ou presque) pour obtenir ma création.

Johnnie Walker Whisky

J’ai fait un premier essai que je trouvais intéressant mais je n’étais pas vraiment convaincu alors j’ai recommencé mon apprentissage en modifiant les pourcentages et en mélangeant le tout. Au deuxième test, je n’étais toujours pas séduit par mon philtre. J’ai donc repris mes calculs savants, réfléchis et hop, me voilà reparti pour mon 3ème essai.

Johninie Walker Whisky

Bilan : j’ai conservé ma première recette. Il faut se laisser guider par son instinct et la chance était un peu avec moi. Mon whisky s’est révélé intense et riche. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est le maître qui nous a appris à reconnaître et apprécier un spiritueux alors je lui fais entièrement confiance ! Je vous annonce, cher lecteur, que 2 bouteilles de « Barbichette » existent et je dois reconnaître que je suis plutôt fier de mon unique production. Je ne pourrai malheureusement pas vous donner ma recette, elle reste secrète !

Johnnie Walker Whisky

Tous mes sens ont été bousculés – cette dégustation a titillé mes papilles et m’a ouvert à une expérience sensorielle incroyable. J’étais un amateur de whisky mais grâce à Johnnie Walker &The Whisky Shop, je suis devenu un connaisseur !

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération