Nous sommes Champions du Monde 20 années après le sacre de 1998. La Coupe du Monde 2018 en Russie s’est clôturée de la plus belle manière avec le sacre de notre équipe nationale. La nouvelle version du maillot arborera une seconde étoile au dessus du coq. Quel bonheur de partager cet évènement entre amis (cf – Instagram)  et avec quelques inconnus. Retour sur une compétition qui efface le traumatisme de l’Euro 2016.

Effacer les doutes du passé

La cicatrice de l’Euro 2016

L’Euro 2016 s’était clôturé sur un sentiment d’injustice. Un beau parcours pour une finale engagée qui s’était terminée durant les prolongations. Un rêve bafoué par les amis de Cristiano Ronaldo après une compétition réussie. Notre équipe de France affichait les facettes d’un collectif bien huilé et d’une mentalité retrouvée. L’occasion de renouer avec le public et de rallumer la flamme d’une ferveur ébranlée.

Un début de compétition poussif

La phase de Poule face à l’Australie, le Pérou et le Danemark  semblait poussive sans pour autant m’inquiéter. Cette première marche est souvent trompeuse avec des équipes défensives et la nécessité de trouver ces marques.  La réassurance viendra de notre charnière défensive façonnée à la dernière minute. Elle était la faiblesse de note équipe pendant les qualifications. L’ami Didier avait su trouver les hommes pour pallier aux blessures et aux doutes.

Champions du Monde 2018

Une montée en puissance

L’Argentine – Un esprit retrouvé 

La frappe de bâtard de Benjamin Pavard marque à mes yeux le tournant de cette compétition. Elle permet de revenir au score, de donner la confiance et de poursuivre le rêve. Après une phase de poule poussive, la France affiche un visage plus déterminé, plus rassurant. L’engouement populaire prend forme.

Un chemin tracé vers le titre

Après le succès face à l’Argentine, notre équipe de France semble inébranlable. En effet, les matchs ne sont pas dominés à la perfection mais les bleus font preuve d’un réalisme indiscutable. S’ils ne dominent pas en termes de possession, tout semble leur sourire. Porté par un esprit collectif, la solidité face à l’Uruguay et à la Belgique nous donne le droit de rêver

Champion du Monde un 15 Juillet 

Il ne restait qu’une marche à franchir ce 15 Juillet face à la Croatie. Avec un brin de réussite et de réalisme qui nous auront épaulés tout au long de la compétition. La finale me ramène à des émotions uniques et ravive la flamme de 1998. Nous sommes Champions du Monde … Pendant que cette phrase raisonne dans toutes les rues de la capitale, l’Arc de Triomphe laisse apparaître une seconde étoile.